Accueil

Le Réseau Européen des Sites Casadéens (RESC) – L’abbaye de La Chaise-Dieu

Le Réseau européen des sites casadéens est une association loi 1901, créée le 13 octobre 2001 à La Chaise-Dieu (Haute-Loire). Elle regroupe divers sites à l’échelle européenne avec la France, l’Espagne et l’Italie puis la Suisse ayant un lien avec l’abbaye de La Chaise-Dieu.
Ces divers sites peuvent être une abbaye, un prieuré, une église, une chapelle, un seigneurie, un domaine.

L’objet de l’association est de créer des liens modernes entre des sites. Ils ont été au cours de leur histoire rattachés à la congrégation de l’abbaye de La Chaise-Dieu. Le Réseau regroupe les communes abritant un site casadéen, les associations qui mettent en valeur ou animent un ou plusieurs sites. Ces sites sont soit une association de sauvegarde ou d’animation du patrimoine, soit un office du tourisme soit une paroisse. De même toute personne le désirant, peut prendre part aux activités de l’association en y adhérant.
Parmi les objectifs majeurs de ce Réseau on trouve la prise de conscience par la population locale et par le grand public de l’histoire passée de la congrégation casadéenne. La promotion des recherches historiques, l’aide à la mise en valeur du patrimoine casadéen, le développement culturel et touristique des sites, ainsi que les échanges et la coopération pour le développement économique y contribuent.

Qu’est-ce qu’un site casadéen ?

Casadéen vient de Casa Dei qui signifie “Maison de Dieu” (en latin). C’est le nom que reçut l’abbaye. Il se transformera avec le temps en Chaise-Dieu, lieu où réside Dieu. Un site casadéen est un prieuré ou une abbaye, une chapelle ou une seigneurie ayant été en lien avec la congrégation casadéenne. Celles-ci “dépendaient” de La Chaise-Dieu. Pierre-Roger GAUSSIN a réalisé un réseau historique et du travail de recensement des sites casadéens. C’est suite à ce travail que s’est bâti notre projet de coopération et d’échanges entre les anciens sites casadéens.

Création et histoire des sites casadéens

Le 28 décembre 1043, Robert de Turlande (Saint Robert) quitta Brioude (FRANCE – Haute-Loire – 43) avec deux compagnons dans le but de bâtir une vie religieuse conforme à ses attentes.
Tous les trois se retirent dans un désert forestier, tel que pouvait l’être le site actuel de La Chaise-Dieu.
Mais très rapidement, rejoints par un grand nombre de jeunes gens attiré par le charisme et la sainteté de Robert, ils doivent renoncer à leur vie d’ermites pour former une petite communauté sous la règle de Saint-Benoit.

Ce petit établissement prend rapidement une place importante dans la vie religieuse. Les vocations et les dons affluents, et sur les terres reçues, Robert fonde les premiers petits prieurés.

Environ 300 ans après Saint Robert un moine de La Chaise-Dieu Pierre Roger devient le pape Clément VI et a déclaré par une bulle de 1432 vouloir rebâtir à ses frais l’ensemble de l’église abbatiale qui deviendra aussi son tombeau. Après son décès, le pape Grégoire XI, neveu de Clément VI poursuit l’œuvre de son oncle, ainsi que les derniers abbés réguliers rivalisent de zèle et de générosité pour embellir le monastère..